Aujourd’hui, une contribution d’un de nos lecteurs qui souhaitait écrire sur l’intérêt des bidons en plastique. Évidemment, c’est moins tendance que le couteau de survie dernier cri, mais bon… Ça peut servir quand même, et peut être même plus souvent 😉

Lorsque l’on allume sa télévision et qu’on nous présente un reportage sur un conflit, que ce soit en Afrique, au Moyen Orient, en Asie ou même en Europe près de nos frontières, on constate une chose. Les images qui nous sont montrées sont celles de personnes qui fuient (la guerre, une catastrophe naturelle, etc.). Et ce que l’on constate bien souvent c’est qu’elles ont majoritairement comme bagage des bidons et des bâches en plastique.
Ce n’est pas un hasard. Les bidons sont probablement l’ustensile indispensable à la survie à notre époque et pour bien des raisons.
Premièrement, des bidons, on peut en trouver n’importe où et de n’importe quelle taille. Leur capacité peut varier de quelques litres (bidon d’eau) à plusieurs dizaines de litres (Jerrican). Ensuite, les bidons, on en a tous chez soi. En France, que ce soit le bidon d’eau déminéralisée ou le bidon d’huile, nous avons tous acheté à un moment un produit dont le contenant était un bidon en plastique.
L’intérêt du bidon en plastique est qu’il est facile à trouver et qu’il a des usages multiples. Bien évidemment, le 1er usage est le transport de liquides mais on peut rapidement transformer un bidon en seau, en pelle ou même en latrines. Son usage dépendra surtout du besoin mais dans beaucoup de situations les bidons pourront servir à transporter de l’eau potable ou à creuser si l’on n’a pas d’autre outil.
Le bidon plastique est très largement répandu dans les pays où la population n’a pas accès aux transports en communs et encore moins aux véhicules privés. Il permet en effet de transporter des volumes importants (eau, essence, huile) sur des distances plus ou moins longues. Il est résistant, flexible et s’il est bien nettoyé pourra durer des dizaines d’années. Il permettra de stocker des liquides ou de les déplacer. Il permettra également de troquer puisque son rôle de contenant lui offre la possibilité de pouvoir transporter plusieurs litres d’un produit.

Le bidon plastique est un ustensile indispensable en situation de crise. Les millions de réfugiés qui fuient ne peuvent pas se tromper…

En bref : ça ne coûte pas cher, voir rien du tout, ça permet de stocker des liquides qui peuvent être primordiaux en situation de crise (l’essence et l’huile, qui permettent de se déplacer, de s’éclairer, de se chauffer et font une excellente monnaie d’échange, l’eau on n’en parle même pas tellement c’est une évidence…) et ce n’est ni lourd ni compliqué à stocker : Ayez des bidons ! (pleins, éventuellement).

Un grand merci pour cette contribution ! Si vous aussi vous avez un sujet sur lequel vous avez des connaissances intéressantes, venez les partager avec nous. C’est comme ça qu’on avance, ensemble ! Le survivalisme n’est pas forcément individualiste… 😉

N’hésitez pas à partager sur Facebook, sur twitter et à nous suivre (c’est sur votre droite !)

Paul

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous aimez notre site ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles et news gratuitement !
Pseudo
Adresse email

3 COMMENTAIRES

  1. Oui, mais aussi considérer comment stocker l’eau. Le bidon convient pour peu de temps, sinon développement d’algues, bactéries…

    • Pour ça, il peut être pratique d’avoir des moyens de purification: -de l’eau de javel (2 ou 3 gouttes/litres)
      -des pastilles purificatrices faites exprès
      -le soleil. Certains rayons, je sais plus les quels, détruisent l’adn des micro-organismes, des virus…A toi de choisir 🙂

    • dans l’ouest américain dans les chariots, l’eau pourrissait assez vite les cow boys avait l’habitude de mettre un dollars en argent dans le bidon ou tonneau d’eau pour qu’elle reste potable simple et pas cher !

LAISSER UN COMMENTAIRE