1 mois sans manger
2 jours sans boire
2 minutes sans respirer

C’est ce que peut supporter un corps humain. Autant vous dire que s’il vous manque de l’air (pollution très violente, ou pierre attachée à la cheville dans un lac glacial #JamesBond) vous ne pourrez de toute façon pas faire grand chose. A part ça, l’élément vital, c’est l’eau !
J’insiste là-dessus car on réflechit souvent à comment trouver de la nourriture (on a nous-même écrit un article à ce sujet) et à ce qu’il faut stocker en termes de nourriture, mais rarement aux même questions sur l’eau. Pourquoi ? Sûrement car c’est plus sexy d’apprendre à poser un piège, à chasser, ou à reconnaître des plantes que d’apprendre à chercher de l’eau… Pourtant, comme on l’explique dans cet article, c’est encore plus important ! De la même manière, si vous vous retranchez chez vous en situation très dégradée (eau polluée, plus d’eau courante) l’eau risque de venir à vous manquer bien plus tôt que vos conserves… Bref, en 6 mots : L’eau c’est la vie !

Dans cet article on ne parle pas du stockage à la maison (pour ça, vous pourrez trouver des infos sur les bidons ici) mais du stockage en condition de survie dans la nature. Il vous faudra partir avec une réserve d’eau décente (au moins 2L/personne à mon avis), et être capable d’en sotcker quand vous en trouverez (vous aurez alors sûrement besoin de la purifier, éventuellement avec des comprimés purificateurs)

Pour cela, plusieurs récipients existent. Le grand classique, c’est la gourde toute simple, en métal, avec un mousqueton pour l’accrocher. Cependant, de nombreuses variantes existent, et on vous présente celles qui nous semblement les plus intéressantes dans des articles dédiés :

  • La gourde militaire : classique, robuste, pas trop cher. (aller voir l’article détaillé en cliquant sur le lien)
  • La gourde filtrante : plus poussée, elle permet d’éviter d’avoir à filtrer l’eau en amont. Perso c’est ce que j’ai (une Lifestraw) et c’est vraiment top à mon sens, mais un peu plus cher évidemment !
  • Le Camelbak : il présente un énorme intérêt lorsque l’on marche beaucoup, mais n’est pas très pratique dans d’autres situations. A avoir chez soi, pour pouvoir s’adapter à la situation 😉

N’hésitez pas comme d’habitude à nous donner vos avis et vos préférences personnelles, ainsi que vos retours d’expérience, car rien ne remplace l’expérience !

 

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous aimez notre site ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles et news gratuitement !
Pseudo
Adresse email

2 COMMENTAIRES

  1. Hey ! Je suis un féru de votre site que je suis et apprécie depuis plus d’un an déjà. Je voulais en savoir plus sur la LifeStraw…? Est-ce que l’on peut mettre de l’eau sale (avec un de la terre dedans) et aspirer après ? Et est-ce qu’elle filtre les métaux lourds, les produits chimiques ?
    Merci d’avance pour les réponses apportées à mes questions très embêtante j’en convient…

    • non Globalement il faut toujours essayer de faire au mieux : filtrer un minimum avant de la mettre dans la lifestraw est quand même nécessaire (ne serait-ce que pour ne pas exploser le filtre en 5 utilisations).

LAISSER UN COMMENTAIRE