La meilleure protection face au feu est la prévention. De nombreux incendies démarrent à cause d’un moment d’inattention avec une cigarette ou une allumette. Un simple éclat de verre à travers lequel passent les rayons du soleil peut déclencher un incendie. Soyez toujours vigilants.

Si vous êtes présent sur le lieu de départ d’un feu (où à l’endroit ou un feu de camp devient hors de contrôle) en forêt, en bruyère ou sur de l’herbe, votre premier réflexe devrait être d’essayer de l’étouffer.
Le premier signe de l’approche d’un feu de forêt vers votre emplacement sera l’odeur de la fumée. Vous entendrez ensuite le bruit du feu avant de voir les premières flammes. Vous remarquerez aussi peut-être un comportement anormal chez les animaux sauvages avant même d’en deviner la cause.

Se frayer une voie d’évacuation

Si vous êtes coincés dans une zone en proie aux flammes, et s’il est trop tard pour maîtriser l’incendie vous-même, ne tentez pas de vous échapper immédiatement, à moins que la situation ne vous l’impose.
Si vous avez l’impression que vos vêtements vous tiennent trop chaud ou vous empêchent de vous déplacer à votre aise, ne vous en débarrassez surtout pas : ils vous protégeront de la chaleur rayonnée par les flammes.
La fumée vous indiquera la direction du vent : le feu se propagera plus rapidement dans cette direction. Si le vent souffle vers le feu, avancez donc face au vent. Dirigez vous vers le premier lieu qui sera susceptible d’arrêter la propagation du feu, comme un trou dans la végétation. Une rivière est le meilleur obstacle pour bloquer un incendie. Même si les flammes atteignent la berge, vous devriez toujours être en sécurité dans l’eau. La plupart des plantation forestières possèdent des zones coupe-feu défrichées qui feront également une bonne zone de repli.
Ne courrez jamais sans prendre le temps de vous arrêter et de réfléchir. Prenez le temps de décider quelle sera la meilleur voie d’évacuation. Observez le terrain environnant et le vent pour évaluer la propagation de l’incendie.
Si le vent vient de là où se trouvent les flammes, le feu avancera vers vous plus rapidement et les flammes pourront enjamber des zones sans végétation plus larges. Le feu a tendance à se propager plus vite sur les hauteurs donc prendre de l’altitude est une mauvaise idée. Essayez de contourner le feu si possible, pour arriver sur une zone qui a déjà brûlé. C’est parfois impossible car un incendie peut avancer sur un front de plusieurs kilomètres. Si vous n’arrivez pas à distancer l’incendie, abritez-vous dans le meilleur abri disponible : clairière, ravin, cours d’eau…

Se protéger sous terre

Si vous pouvez vous abriter dans un cours d’eau, tant mieux. S’il n’y en a pas près de vous et que vous ne vous sentez pas capable de traverser l’incendie, vous pouvez essayer de vous abriter sous terre.
Des gens ont déjà réussi à survivre à des incendies en s’enterrant partiellement et en se recouvrant de terre, pour que le feu puisse passer sur eux sans les brûler. Bien entendu cela est très dangereux, non seulement à cause de la chaleur intense mais aussi à cause du risque d’asphyxie, le feu consommant beaucoup d’oxygène.
Creusez aussi profond que vous le pouvez, en prenant soin de retirer la végétation autour de vous et en jetant la terre que vous déblayez sur un manteau ou autre vêtement si vous en avez à disposition. Coucher vous face contre terre et couvrez vous du vêtement sur lequel vous aurez déposé la terre. Protégez votre nez et votre bouche à l’aide de vos mains et respirez à travers. Cela permettra de refroidir l’air que vous respirerez et de filtrer les particules brûlantes qui risquent d’endommager votre système respiratoire. Essayez de retenir votre respiration au moment où le feu passe sur vous.

S’abriter dans un véhicule

N’essayez jamais de conduire à travers de la fumée épaisse. Si vous être pris dans un feu de forêt dans un véhicule, garez vous dans une zone dégagée. Quittez la route en faisant attention à ne pas vous embourber. Allumez vos phares et restez dans votre véhicule, fenêtres fermées. N’allumez pas la ventilation et fermez toute aération. Le véhicule vous protégera de la chaleur rayonnée par les flammes. Il est possible de survivre dans un véhicule jusqu’à ce que le verre des vitres commence à fondre, en espérant que le feu vous ait déjà dépassé à ce moment-là. Il existe un risque d’explosion de votre réservoir, cependant, si le feu est intense, vos chances de survie sont bien plus grande à l’intérieur du véhicule qu’à l’extérieur.

Lutter contre un feu de forêt

Dans une plantation forestière vous devriez trouver des équipements pour lutter contre le feu à intervalle régulier le long des routes principales. Ce seront en général des fagots de branches liés à un manche ou le même type d’objet dans lequel le bois est remplacé par des lamelles de caoutchouc. Il peuvent être efficaces pour étouffer un début d’incendie. N’essayez pas d’éteindre le feu en tapant dessus rapidement avec ces équipements, vous ne ferez que l’attiser. Au contraire maintenez les appuyés contre la base du feu afin de l’étouffer.
Si vous n’avez pas d’équipement à disposition utilisez un manteau, une couverture ou encore une branche très feuillue.

Combattre le feu par le feu

Si le feu est encore loin de vous, il est possible d’utiliser le feu pour vous protéger si vous n’avez pas de voie d’évacuation possible. La technique consiste à brûler une zone avant que le feu ne l’atteigne. Le feu n’ayant alors plus rien à brûler, il ne pourra plus avancer et vous aurez ainsi une zone où vous réfugier. L’incendie principal doit être suffisamment loin pour que vous ayez le temps de brûler une zone suffisamment grande pour qu’il ne puisse pas l’enjamber.
Allumez un feu aussi large que possible, parallèlement au front de l’incendie : au moins 10 mètres, 100 mètres idéalement. Le feu ainsi allumé se propagera dans la même direction que l’incendie et laissera derrière lui une zone dans laquelle vous serez en sécurité. Faites attention à bien prendre en compte la direction du vent.
Attention : le vent peut changer de direction et l’incendie lui-même a tendance a créer de forts courants d’air, donc vous aurez peut-être à affronter vos propres flammes. Ne sous-estimez pas la vitesse de propagation de l’incendie – il peut se déplacer plus vite que vous en courant. N’allumez jamais un feu à moins de ne pas avoir d’autre choix et d’être assez sûr du résultat.

S’enfuir à travers le feu

Parfois la meilleure solution est de s’enfuir à travers les flammes. Cela est impossible si le feu est très intense et qu’il recouvre une vaste zone. Dans une zone où la végétation est peu dense en revanche il est possible de franchir le front de l’incendie pour atteindre la zone déjà brûlée.
La végétation dense brûle plus violemment, choisissez donc bien l’endroit où vous voulez traverser le feu. Une fois votre choix fait, n’hésitez plus. Couvrez vous le nez et la bouche avec un morceau de tissu. Protégez au maximum votre peau avec vos vêtements ou une couverture. Si vous avez de l’eau à portée de main, mouillez vos vêtements, cheveux et les parties de votre corps qui ne sont pas protégées. Prenez une grande inspiration puis courrez.
Si vos vêtements prennent feu, ne restez pas statique après être sorti du feu sinon les flammes lécheront votre corps. Ne courrez pas, vous ne feriez qu’attiser le feu. Roulez vous par terre et essayez de vous enrouler dans quelque chose qui étouffera les flammes, comme une couverture. Si vous voyez quelqu’un prendre feu, couchez le et étouffez les flammes avec les techniques vues précédemment.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez quelque chose à ajouter ou à corriger !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous aimez notre site ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles et news gratuitement !
Pseudo
Adresse email

1 COMMENTAIRE

  1. Les vêtements en synthétique brûlent d’un coup et collent à la peau, ça ne sert à rien pour éteindre un feu et il faut éviter de les garder sur le corps.

LAISSER UN COMMENTAIRE