Les inondations proviennent du débordement de rivières en crue, de lacs ou de réservoirs causées par de fortes précipitations (pas forcément à l’endroit où à lieu l’inondation, surtout en amont dans le cas d’une rivière).Les inondations peuvent aussi être directement créées par une très forte pluie. Enfin, de manière plus rare, la rupture d’une digue ou d’un barrage peut provoquer une inondation.
Une pluie violente peut rapidement produire des torrents dans des lits de ruisseaux asséchés, ou créer une vague qui s’engouffre dans un endroit rectiligne, comme une rue, provoquant un véritable mur d’eau qui balaye tout sur son passage.
Si des pluies violentes ou des orages ont lieu pendant longtemps après une période de sécheresse, éloignez vous des cours d’eau à risque et des zones inondables. Ce qui ne veut pas dire que vous serez forcément à l’abri : une inondation peut couvrir une très large zone. Il est bien sûr conseillé de s’installer en hauteur. Si l’eau monte, cherchez à atteindre le point le plus haut possible où vous serez en sécurité. Dans les régions montagneuses, dans le cas de fortes précipitations, évitez les cours d’eau au fond des vallées, qui récupèrent toutes les précipitations des montagnes environnantes et se mettent parfois à déborder très rapidement.
A priori la nourriture n’est pas un problème en cas d’inondation, car les animaux ont aussi tendance à se réfugier sur les hauteurs. Les animaux, aussi bien les proies que les prédateurs ont tendance à s’entraider pour se sortir de l’eau. Attention toutefois aux troupeaux d’animaux, qui risquent de paniquer et de devenir dangereux.
L’eau potable risque d’être difficile d’accès, car l’eau qui vous encerclera sera probablement contaminée par toutes sortes de choses. Récupérez l’eau de pluie si vous n’avez rien à boire, et pour l’eau provenant d’ailleurs, faites-la toujours bouillir avant de la consommer.

Survivre à une inondation dans un bâtiment

Si vous êtes dans un bâtiment au début de l’inondation et que l’eau monte rapidement, restez-y. Vous y serez plus en sécurité que si vous essayez de vous enfuir à pied. Éteignez le gaz et l’électricité et préparez de quoi manger pendant un petit moment, des vêtements chauds, de l’eau potable dans des bouteilles bien fermées. Il est très important de garder vos réserves d’eau bien étanches pour éviter tout gaspillage accidentel ou toute contamination. Si vous pouvez, prenez une lampe torche, un sifflet, un miroir, des vêtements très colorés, ou quelque chose qui peut servir de drapeau. Ils pourront vous aider à signaler votre position aux équipes de secours. Un camping gaz pourra vous être utile pour chauffer votre nourriture ou de l’eau, ou tout simplement pour vous réchauffer. Les bougies peuvent aussi s’avérer utiles. A condition de ne pas oublier de prendre de quoi les allumer.
Rendez-vous dans les étages supérieurs, ou même sur le toit si il n’y a pas d’étage dans votre bâtiment. Si vous vous retrouvez obligés à aller sur le toit, essayez de vous y constituer un abri. Si le toit est en pente, accrochez vous et tout ceux qui sont avec vous à la cheminée, ou tout objet solide qui dépasse du toit. Si l’eau continue à monter, essayez autant que possible de constituer un radeau rudimentaire sur lequel vous pourrez vous accrocher. Si vous n’avez pas de cordages pour lier des objets entre eux, utilisez par exemple des draps. Tant que l’inondation de menace pas de détruire votre bâtiment ou de le recouvrir, restez dedans ou dessus.

Se préparer à une inondation

Si vous habitez dans une région à risque pour les inondations, renseignez vous sur l’altitude de votre emplacement par rapport aux hauteurs d’eau normales et celles enregistrées lors de précédentes inondations. Déterminez la route la plus facile vers un point en hauteur près de chez vous (sans forcément emprunter les grosses routes, car elles ont tendance à drainer les inondations dans les fonds de vallées. En période pluvieuse, tenez vous informé des alertes inondations qui vous donneront souvent les hauteurs d’eau prévues et les zones susceptibles d’être touchées.
Même quelques centimètres d’eau peuvent faire beaucoup de dégâts et il vaut la peine de disposer des sacs de sable ou à défaut des sacs plastiques remplis de terre au bas des portes pour empêcher un maximum d’eau de pénétrer dans votre maison. Si votre maison et solide et que vous bloquez correctement les portes et les fenêtres, l’eau n’entrera pas du tout. Pensez également à boucher les ventilations et tous les espaces par lesquels l’eau pourrait s’infiltrer.
Si une forte inondation est prévue, il ne sert à rien d’essayer d’empêcher votre cave d’être inondée. En effet cela risque au contraire de causer des dégâts supplémentaires dus à la pression de l’eau à l’extérieur des murs de votre sous-sol. Si vous êtes sûrs d’êtres inondés, vous pourriez même remplir vous même votre cave avec de l’eau propre afin d’égaliser la pression entre l’extérieur et l’intérieur. Vous aurez également moins de mal à nettoyer à la fin de l’inondation.

Évacuer

Si vous abandonnez votre maison, penser à rentrer à l’intérieur tous vos meubles et autres objets d’extérieur. Cela réduira le nombre de débris charriés par l’inondation.
Quand vous serez en route, rappelez vous qu’une légère pente sur une route peut vite aboutir à une profondeur d’eau impossible à traverser.
N’essayez jamais de traverser un espace inondé si vous n’êtes pas absolument certain que l’eau ne dépassera pas la moitié de vos roues de voiture ou vos genoux. Si vous devez traverser, utilisez les techniques de passage à gué.
Si vous traversez un pont partiellement inondé soyez particulièrement vigilant : vous ne verrez peut-être pas si des parties du pont ont été emportées par le courant.

Inondations éclair

Dans le cas de précipitation violentes et soudaines, éloignez vous des fonds de vallées et des lits des rivières, pendant et après la pluie. Il n’y a pas qu’au fond des vallées que vous pouvez être en danger : des vagues peuvent s’écouler le long des collines ou des montagnes, créant une vague de bout emportant des débris meurtriers avec elle.

Inondations côtières

Elles sont souvent une combinaison de vagues hautes et de vent qui les rend encore plus hautes. Vous serez en général alertés et dans ce cas il vaut mieux évacuer.

Les conséquences

Quand l’eau se sera retirée, elle laissera derrière elle des scènes de désolation pleines de débris et éventuellement de victimes. Les cadavres d’animaux vont commencer à pourrir et contribuer à la pollution. Soyez donc particulièrement vigilants à l’hygiène. Brûlez les cadavres d’animaux, et faites bouillir l’eau avant de la boire. Certaines cultures agricoles résistent bien aux inondations, ainsi que les oiseaux qui auront échappé à l’eau. Si vous êtes isolé et n’avez pas d’autre source de nourriture, vous devriez donc vous débrouiller pour en trouver en utilisant quelques techniques de chasse et de cueillette.

Si vous avez trouvé cet article intéressant, n’hésitez pas à rejoindre notre page Facebook pour vous tenir au courant de nos dernières activités 🙂

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous aimez notre site ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles et news gratuitement !
Pseudo
Adresse email

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour
    Pourriez vous faire un article spécifique sur la crue de 1910
    Sans vouloir mon parisien (je suis de Levallois), une inondation à Paris comme celle de la crue de 1910 aurait des conséquences démultipliées qui la rendrait plus difficile à gérer qu’une inondation classique

LAISSER UN COMMENTAIRE