Pourquoi acheter une tente de survie ?

L’un de nos besoins de survie les plus élémentaires est l’abri. Évidemment, il existe de nombreuses façons de fabriquer votre propre abri de survie, qu’il peut s’avérer utile de connaître dans certaines situations. Cependant, il est évident qu’une tente reste l’abri le plus pratique et le mieux adapté dans de nombreuses situations. Aussi, il serait vraiment bête de s’en passer – la seule raison qui me paraitrait valable serait un impératif absolu de poids. Voici un article pour vous aider à choisir votre tente de survie.

Ce qu’il faut garder en tête, comme souvent, c’est que votre choix de tente dépendra forcément de vos besoins. Aussi, je me permets de vous faire un petit tri de quelques modèles avec leurs avantages et leurs inconvénients, mais je vous invite très fortement à lire la seconde partie de cet article et à faire votre choix en fonction de vous.

Quel modèle choisir pour une tente de survie ?

Voici une liste de quelques modèles qui présentent pour moi un intérêt particulier :

1. Ma préférée : La tente MSR Hubba hubba NX (2 places)

Avantages – C’est une vraie référence en termes de tentes légères. Son rapport poids/volume est imbattable, elle est confortable et bien conçue. Enfin, elle est assez simple à monter. Vraiment une référence.
Inconvénients – C’est une tente 3 saisons : elle ne sera pas suffisante pour dormir en montagne ou lors d’une nuit froide d’hiver dans le nord de la France par exemple.

Couchages : 2
Poids : 1,7 kg
Espace intérieur :
213 x 127 cm (2,7 m²)
Structure : autoportante (aluminium)

taille pliée : 46×15 cm
Hauteur : 1m
Forme : dôme
Prix : 399 €

2. Ma préférée (bis) : La tente MSR Hubba NX (1 places)

Avantages – Faite sur le même modèle que la tente hubba hubba, mais pour une place.
Inconvénients – Idem : c’est une tente 3 saisons. Elle ne sera pas suffisante pour dormir en montagne ou lors d’une nuit froide d’hiver dans le nord de la France par exemple.

Couchages : 1
Poids : 1,3 kg
Espace intérieur :
216 x 76 cm (1,7 m²)
Structure : autoportante (aluminium)

taille pliée : 46×15 cm
Hauteur : 91cm
Forme : dôme
Prix : 310 €

 

3. La familiale : La Tasmanian par Alps Moutaineering

Avantages – C’est une vraie tente 3 places, et elle protège bien du froid (4 saisons), ce qui est important quand on a des enfants. Par ailleurs, elle  est très abordable pour une tente d’hiver !
Inconvénients – Pas la plus simple à monter. Sa forme fait que de la neige pourrait s’accumuler sur le toit s’il neige beaucoup.

Couchages : 3
Poids : 4,5 kg
Espace intérieur :
200 x 233 cm
Structure : autoportante (aluminium)

taille pliée : 50×18 cm
Hauteur : 137 cm
Forme : tunnel
Prix : 240 €

 

4. La tente de pro : La Nalo 2 de Hilleberg

Avantages – C’est une vraie tente d’hiver – vous pourrez dormir presque n’importe où et n’importe quand dans un pays tempéré !
Inconvénients – Le prix… Mais c’est ce qu’il faut mettre pour avoir une vraie tente d’excellente qualité.

Couchages : 2
Poids : 2,9 kg
Espace intérieur :
220 x 130 cm
Structure : non-autoportante (aluminium)

taille pliée : 47×17 cm
Hauteur : 137 cm
Forme : tunnel
Prix : 980 €

Comment choisir MA tente de survie ?

La majorité des critères à prendre en compte pour une tente de survie sont les mêmes que pour choisir une tente de randonnée – comme la taille, l’imperméabilité et le poids. Cependant, certaines caractéristiques – comme les poches et la hauteur intérieure – ne sont pas aussi importantes dans le choix d’une tente de survie.

Voici les principales caractéristiques dont vous devez tenir compte :

  • Poids total (attention, c’est vraiment ce poids qui est important)
  • Adaptée à votre climat
  • Étanchéité à l’eau
  • Simple paroi ou double paroi
  • L’aération

Poids

Si vous prévoyez de partir en voiture, il peut être intéressant d’acheter une tente plus grande, et donc plus lourde ! Attention à vous assurer d’avoir une solution « portable » de secours si vous deviez vous séparer de votre véhicule…

S’il s’agit d’une tente que vous allez devoir porter, cela peut rapidement ajouter un poids conséquent à votre paquetage. Même si elles coûtent beaucoup plus cher, il faut vraiment la peine de payer une tente légère. Idéalement, visez moins de 2 kg par personne.

Adaptée à votre climat

Évidemment, on préférerait tous avoir à camper en été. Cependant, comme c’est difficile de choisir à quelle saison les catastrophes se produisent, je vous recommande  évidemment d’être prêts à faire face à toutes les situations météorologiques !

Les tentes sont cotées 2, 3 ou 4 saisons. Une tente 4 saisons ne coûtera pas nécessairement beaucoup plus cher, mais elle sera plus lourde. Une tente légère 4 saisons coûtera beaucoup plus cher.

Il est à noter qu’aucune tente ne peut à elle seule vous garder au chaud au cœur de l’hiver. Pour survivre dans une tente pendant l’hiver, il faut a minima utiliser un tapis de sol. Vous pouvez également utiliser des bougies chauffe-plat pour chauffer la tente (oui, ça marche vraiment !). On écrira là-dessus un de ces 4, puisque l’hiver arrive !

Conseil : Pour réduire le poids de votre sac, pensez à avoir une version été et une version hiver. Ainsi, vous pourrez avoir une tente légère s’il faut partir au printemps ou en été, et vous aurez ce qu’il faut si malheureusement c’est en hiver… Ce sera de toute façon utile pour vos sorties d’entrainement ou de loisir !

Imperméabilité

L’une des pires choses qui puissent arriver lorsque vous devez vivre à l’extérieur pendant plusieurs jours, est de se retrouver mouillé : s’il fait froid et humides, vous mettrez énormément de temps à sécher, et l’humidité peut conduire à l’hypothermie

L’imperméabilisation se fait généralement en ajoutant des couches de revêtement imperméable sur le matériau. Plus il y a d’enduit, plus la tente sera imperméable, et cela se mesure grâce à un « indice d’imperméabilité » que vous pouvez comparer d’un modèle à l’autre.

Voilà le problème : Plus l’enduit est imperméable, plus la tente sera épaisse et lourde. De plus, les matériaux épais sont souvent susceptibles de se déchirer et de se fissurer. Ainsi, des cotes d’étanchéité plus élevées ne sont pas toujours souhaitables.

Pour vous assurer d’avoir une tente de survie capable de supporter de fortes tempêtes (mais pas nécessairement des inondations bibliques), recherchez :

  • Indice d’imperméabilité d’au moins 1500 mm : Cela signifie que la tente peut supporter 1,5m d’eau (en hauteur) sur sa surface avant qu’elle ne commence à fuir. En d’autres termes, elle résistera à la plupart des tempêtes.
  • Double paroi : Les tentes à double paroi ont un vestibule intérieur et une mouche de pluie qui les surplombe. Elles sont beaucoup plus fiables contre la pluie. L’inconvénient est qu’elles sont plus lourdes et surtout qu’elles prennent plus de temps à monter que les tentes à une seule paroi.
  • Un bon « sol » : En fait, l’eau rentre plus souvent par le sol que par une fuite sur le toit. Pour éviter cela, les tentes de qualité ont des planchers faits d’un matériau plus épais. Le matériau du sol doit idéalement se prolonger un peu sur les murs de la tente.

L’aération

Si vous faites de la randonnée ou du camping, vous savez déjà pourquoi il est important de ventiler. Pour les autres, voici l’idée générale :

Supposons que vous achetiez une tente bon marché faite en plastique. Bien sûr, le matériau est complètement imperméable, mais il ne respire pas. Il n’y a pas de fenêtres ou d’autres aérations dans la tente, donc la tente devient vraiment chaude et étouffante.

Lorsque vous vous endormez, la tente retient toute votre chaleur corporelle à l’intérieur. Comme la température extérieure est plus fraîche, de la condensation s’accumule à l’intérieur de la tente. La condensation s’accumule sur le dessus de la tente et commence à s’égoutter.

Et tout d’un coup, vous avez des gouttes de condensation qui tombent sur vous pendant que vous dormez ! Et là, ,on seulement vous êtes mouillé, mais tout votre équipement l’est aussi ! Si le temps est vraiment froid, cela peut rapidement conduire à l’hypothermie, notamment au moment où vous devrez sortir de votre tente.

Bref, réfléchissez bien à l’aération avant d’acheter une tente !

Voilà, j’espère que tout ça vous aura un peu aidé. Surtout, si vous avez eu l’occasion de tester des bonnes tentes, ou si vous avez d’autres conseils n’hésitez pas à partager tout ça en commentaire ! On sera ravis d’avoir d’autres idées et d’autres points de vue !

A bientôt,

Paul

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous aimez notre site ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles et news gratuitement !
Pseudo
Adresse email

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour, je suis content de voir que ce blog Revit. En ce qui concerne la hauteur de la tente, je me dis que la hauteur minimale doit nous permettre de tenir au moins assis dans la tente, en cas de jour fort pluvieux, on peu remettre le départ à demain. J’ai vu un test sur Youtube de la tente stratosphère de snugpack, le gars disait qu’il était quand même mouille là où la tente lui touchait les pieds… Malgré la colonne d’eau de 5000 millimètres annoncé…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here